Le Mois Kréyol : festival langue et culture créoles à Paris, Créteil et Arcueil

Organisé par la compagnie Difé Kako

1 Octobre 2017 - 0H00 - 7 Novembre 2017 - 0H00
Le Mois Kréyol : festival langue et culture créoles à Paris, Créteil et Arcueil

Présentation

Dans le cadre de la journée internationale de la langue et des cultures créoles, la compagnie Difé Kako présente le Mois Kréyol, festival rassemblant spectacle, tables-rondes, expositions, documentaires et ateliers. À l’initiative des Seychelles et de la Dominique, le 28 octobre est depuis 1983, la journée internationale célébrant la langue créole et ses cultures. En 2017, la compagnie Difé Kako propose un évènement original autour de cette journée, le festival le Mois Kréyol.

Programme : Autour de la pièce chorégraphique Po Chapé, la compagnie Difé Kako propose un programme riche pour une expérience complète autour des cultures créoles (tables-rondes, projections, exposition, dictées, contes, stands d’exposants créoles, petite restauration). Le festival sera également l’occasion de favoriser et de valoriser les pratiques amateurs à travers de très nombreux ateliers (stages de danse avec restitution en première partie du spectacle Po Chapé, ateliers d’écriture, cours de cuisine).

Des nombreuses personnalités créoles ou « créolophiles » issues des régions à l’honneur en 2017 (la Martinique, la Guadeloupe, Haïti, la Guyane et la Réunion) seront présentes : Hanétha Vété-Congolo, Professeur des Universités à Bowdoin College dans le Maine aux USA, originaire de la Martinique, Daniel Maximin, poète, écrivain, essayiste, membre de l’Observatoire de la laïcité depuis 2013, Caroline Bourgine et Isabelle Calabre, journalistes et auteures d’ouvrages sur les cultures créoles… Mais également les incontournables conteurs Igo Drané et Jocelyn Régina en provenance de la Martinique, le slameur Fabian Charles originaire d’Haïti, la comédienne Mariann Mathéus, ainsi que les militants de la représentation de la culture créole : Souria Adèle, Tony Mango, Théo Lubin, Thierry Galand et bien d’autres artistes !

Temps forts

Les temps forts du mois Kréyol

1er octobre à 15h Place du Chatelet à Paris. Gratuit, avec EELV : Cours géant de danses afro-antillaises dans le cadre de la Journée Sans Voiture.

Après le bal du 13 juillet sous la verrière du Grand Palais où elle a fait dansé des anonymes, Chantal Loial récidivera. Elle fera danser la foule sur la Place du Chatelet lors d’un grand cours de danses afro-antillaises. Cet événement s’inscrira dans le cadre de La journée sans voiture.

Les jeudis créoles à la Médiathèque Melville, Paris 13e : Ateliers d’écriture à 17h, suivis d’une rencontre de 19h à 21h. Gratuit :

le 12 octobre : « Corps créoles, corps dansants » avec Caroline Bourgine, Daniel Maximim et Chantal Loïal. Démonstration musique et danse, projection du documentaire « Dans les pas d’une chorégraphe : Chantal Loïal ».

le 26 octobre : « Le créole français-africain et discours caribéen : l’exemple du créole Martiniquais » avec Hanéta Vété-Congolo et Chantal Loïal. Démonstration musique et danse, projection d’extraits des spectacles de la Cie Difé Kako

Mercredi 18 octobre : Rencontre « Corps créoles corps dansants » au Centre Paris Anim’ Tour des Dames (9e). Gratuit projection du documentaire « Chantal Loïal et la créolisation » (56') et présentation du projet de sa prochaine création Cercle égal demi cercle au carré. Le groupe de danseurs de quadrille Madi & Kera sera invité pour une courte démonstration de danse. Modération par Isabelle Calabre

Les 28 et 29 octobre : Grandes journées créoles à Arcueil et Créteil

Tables-rondes avec les interventions d’Hanéta Vété-Congolo et de nombreux spécialistes des langues et cultures créoles. Gratuit.

Spectacle « Po Chapé » de la Cie Difé Kako : échappé de la Négritude.

Po Chapé – échappé de la négritude – parle de l’ensemble d’injonctions destiné à gommer une identité qui met en danger jusqu’à la santé physique (utilisation de crème pour blanchir la peau et faux cheveux, hiérarchisation au sein même des communautés, etc.). Po Chapé parle de ne pas subir, de choisir soi-même son identité, sans pression, sans domination, sans modèle pour dicter sa norme. Le concept d’Edouard Glissant, écrivain et poète martiniquais, « la créolisation » entendue comme « identité multiple », en toile de fond de la création du spectacle est en relation directe avec le questionnement de l’identité propre à chacun, et donc avec la question de la relation à l’autre.

28 octobre à Arcueil à 19h30 : Anis Gras - 55 Avenue Laplace, 94110 Arcueil

29 octobre à Créteil à 18h : maison des arts de Créteil - 1 Place Salvador Allende, 94000 Créteil

En lien avec cette page

Souria Adèle

Souria Adèle

Martiniquaise résidant dans l’Hexagone, Souria Adèle se consacre à la danse et au chant (Julien Clerc, Grand Orchestre du Splendid, Nino Ferrer, etc) après ses études en droit. "Mary Prince", son dernier spectacle inspiré du récit autobiographique d’une esclave antillaise, est en tournée dans l'hexagone au printemps 2017.
Mariann Mathéus

Mariann Mathéus

La compagnie Moun San Mélé, sous l’impulsion de Mariann Mathéus, construit son aventure artistique dans cette démarche de création où se conjuguent musique, danse et poésie, en créole et en français.
Compagnie Dife Kako

Compagnie Dife Kako

Compagnie de danses afro-antillaises et contemporaine dirigée par Chantal Loïal.

Contact

Directrice artistique : Chantal Loïal
Tél. : 01 70 69 22 38 
Mél. : communication@difekako.fr
Mél. : cie.difekako@gmail.com

Site internet : difekako.fr
Profil Facebook
Profil Twitter
Chaîne Youtube
 

Réseaux sociaux

Partagez cette page sur les réseaux sociaux :